CINÉMA PERFORMATIF, L’anti-cinéma lettriste, conférence d’Érik Bullot

sabatier-1975
“Le film (n’)est (plus qu’)un souvenir”,  Roland Sabatier, 1975

 

le 29 novembre 2016 à 18h, au Cinema Dynamo (centre d’art contemporain, Genève)                    entrée gratuite sur réservation : info@centre.ch

Peut-on faire des films avec des mots ? L’énoncé peut-il valoir pour le film ? Le cinéma connaît aujourd’hui un tournant performatif. Le mode de la conférence, le film papier, le film boniment sont autant de formes explorées par les cinéastes et les artistes contemporains. Curieusement, nombre de ces hypothèses ont été développées au sein du lettrisme dès les années 1950 : le débat à la place du film, le roman hypergraphique, les instructions au projectionniste, l’art imaginaire et supertemporel.

Cette conférence propose une cartographie du cinéma lettriste (Isou, Lemaître, Sabatier) en regard du performatif dans l’art contemporain.

Érik Bullot est cinéaste et théoricien. Il a réalisé plus d’une vingtaine de films, à mi-chemin du film d’artiste et du cinéma expérimental. Il a présenté l’ensemble de ses films à Biennale de l’image en mouvement à Genève en 2005. Il a publié récemment Renversements 2 (Paris Expérimental, 2013) et Sortir du cinéma. Histoire virtuelle des relations de l’art et du cinéma (Mamco, 2013). Il enseigne le cinéma à l’École nationale supérieure d’art de Bourges.